Le Divorce

Au sein de notre réseau, un divorce traduit bien plus une réorientation de la part du partenaire que la fin de son amour pour Plus que PRO…

Changement de cap

Le précieux témoignage de trois membres du réseau qui ont quitté l’aventure et partagent leurs retours d’expérience, A méditer !

Ils sont trois à témoigner, et unanimes à ne pas attribuer à notre réseau la responsabilité de leur départ. D’accord pour reconnaitre que ni le concept, ni le soutien dont ils ont bénéficié ne sont en cause Ces ex confrères ont le courage d’analyser objectivement les raisons du divorce. Nous tenons, en toute transparence, à vous livrer l’essentiel de leurs témoignages, comme autant d’exemples :

Christophe

Leçon n°1 : « J’ai sous-estimé le fait de partir de zéro »

« Une fois qu’on a pratiqué, on voit les choses différemment ». Lorsque l’un d’entre eux parle de son expérience, de son vécu, de son recul, il admet que « ça n’était pas si facile que je le pensais ». Un second admet « je n’étais peut-être pas fait pour ça. C’est un travail qui nécessite beaucoup de rigueur, d’application ».

Simon

Leçon n°2 : « Je n’ai pas assez prospecté, je ne peux en vouloir qu’à moi-même ! »

Autre condition essentielle pour atteindre ses objectifs : prospecter suffisamment. C’est pour ne pas l’avoir fait avec assez d’assiduité qu’un autre de nos grands témoins estime avoir échoué, allant jusqu’à se demander s’il était « fait pour ça ». L’importance d’une bonne implantation locale est également mise en avant : « ça m’a manqué aussi quelque part : ne pas connaitre suffisamment de monde pour développer mon réseau ».

Christophe

Leçon n°1 : « J’ai sous-estimé le fait de partir de zéro »

« Une fois qu’on a pratiqué, on voit les choses différemment ». Lorsque l’un d’entre eux parle de son expérience, de son vécu, de son recul, il admet que « ça n’était pas si facile que je le pensais ». Un second admet « je n’étais peut-être pas fait pour ça. C’est un travail qui nécessite beaucoup de rigueur, d’application ».

Simon

Leçon n°2 : « Je n’ai pas assez prospecté, je ne peux en vouloir qu’à moi-même ! »

Autre condition essentielle pour atteindre ses objectifs : prospecter suffisamment. C’est pour ne pas l’avoir fait avec assez d’assiduité qu’un autre de nos grands témoins estime avoir échoué, allant jusqu’à se demander s’il était « fait pour ça ». L’importance d’une bonne implantation locale est également mise en avant : « ça m’a manqué aussi quelque part : ne pas connaitre suffisamment de monde pour développer mon réseau ».

Frédéric

Leçon n° 3 : « Il faut faire les bons choix dès le départ. Si on ne se met pas à 100%, c’est mort »

Ainsi, mener de front deux activités a été fatal à notre troisième ex-partenaire. Qui ne s’était sans doute pas rendu compte, comme il l’avoue lui-même, de la nécessité absolue d’une implication sans faille dans le développement du projet Plus que PRO. Se consacrer totalement à son nouveau métier est un impératif absolu. D’expérience, tous les partenaires, qu’ils aient choisi ou aient été contraints de garder en parallèle un autre métier, ont connu de réelles difficultés.

Méthode Plus que PRO

Leçon n° 4 : « Plus que PRO n’y est pour rien. Si j’avais ajouté l’application de la méthode, j’aurais pu avoir un tout autre résultat »

L’essentiel des trois témoignages et des leçons à en tirer pourrait-être résumé dans ce titre. Jamais l’un de nos trois sortants ne remet en cause le soutien, la technique ou la formation dont il a bénéficié. Une évidence, traduite au détour d’une phrase importante : « J’ai eu un tel accompagnement que c’est même aussi par rapport à eux que c’est dommage d’arrêter là. Tout est amené pour réussir ! ».

Frédéric

Leçon n° 3 : « Il faut faire les bons choix dès le départ. Si on ne se met pas à 100%, c’est mort »

Ainsi, mener de front deux activités a été fatal à notre troisième ex-partenaire. Qui ne s’était sans doute pas rendu compte, comme il l’avoue lui-même, de la nécessité absolue d’une implication sans faille dans le développement du projet Plus que PRO. Se consacrer totalement à son nouveau métier est un impératif absolu. D’expérience, tous les partenaires, qu’ils aient choisi ou aient été contraints de garder en parallèle un autre métier, ont connu de réelles difficultés.

Méthode Plus que PRO

Leçon n° 4 : « Plus que PRO n’y est pour rien. Si j’avais ajouté l’application de la méthode, j’aurais pu avoir un tout autre résultat »

L’essentiel des trois témoignages et des leçons à en tirer pourrait-être résumé dans ce titre. Jamais l’un de nos trois sortants ne remet en cause le soutien, la technique ou la formation dont il a bénéficié. Une évidence, traduite au détour d’une phrase importante : « J’ai eu un tel accompagnement que c’est même aussi par rapport à eux que c’est dommage d’arrêter là. Tout est amené pour réussir ! ».