Il a 55 ans, est marié et a deux enfants, et il s’apprête à relever un nouveau défi professionnel. Entrepreneur aguerri dans l’accompagnement des dirigeants de TPE et PME, Carol rejoint le réseau Plus que PRO en qualité de franchisé dans les Hauts-de-Seine.

Comme ses prédécesseurs avant lui, il nous livre sa vision du concept proposé par la marque aux cinq étoiles. Focus sur les points clefs de son analyse.

 

Un concept en phase avec les besoins des entreprises

Carol recherchait une solution abordable conciliant technicité et efficacité pour encore « mieux » accompagner les entrepreneurs. C’est dans ce contexte qu’il a trouvé en Plus que PRO « une solution assez magique parce qu’elle répond en tous points aux exigences actuelles d’un chef d’entreprise ».

Pour Carol, Plus que PRO va « offrir un service aux patrons de TPE-PME, professions libérales et professions du service qui ont une vraie difficulté à marquer leur différence ». Et d’ajouter : « S’appuyer sur ses clients, sur son propre capital, c’est simple pour toute entreprise, c’est facile à comprendre ».

 

Une franchise rassurante pour un licencié de marque

La notion de rassurance revient avec force dans les propos de Carol. À plusieurs reprises il souligne combien la complémentarité des équipes Plus que PRO, leur organisation et leur rigueur ont contribué à le mettre en confiance. Il explique : « c’est très carré, hyper organisé, chacun sait ce qu’il a à faire. J’ai retrouvé ce que j’ai connu dans certaines boites américaines. C’est extrêmement rassurant pour un franchisé. »

Homme de terrain, Carol appuie son raisonnement : « Je peux être en première ligne, avec le client, en sachant que j’ai une vraie équipe derrière qui va assurer le suivi, la qualité de service qu’on a promise et qu’on va délivrer […] Ce qui me rassure, c’est de pouvoir me concentrer sur mes forces et de savoir que les autres coéquipiers ont les leurs. Ensemble, on va jouer une belle partie »

Il résume : « Le concept est brillant. La machine ; la mise en œuvre ; est juste magique ».

 

Se projeter avec un produit qui n’est pas dans la « sur-promesse »

Autre argument qui a séduit Carol : l’objectivité et la pertinence de la solution conçue par la marque aux 5 étoiles : « Plus que PRO ne va pas dans la sur-promesse, ne va pas essayer de survendre son concept. Il y a un vrai produit, un vrai concept, une vraie mécanique. C’est parfaitement huilé, c’est bien géré et bien réglé ».

Pour ce professionnel lucide et avisé, avec un tel outil il est question de se projeter « à plus que trois ans. Plutôt sur une dizaine d’années ! ». Il développe avec le sang-froid de l’entrepreneur qui a mûri sa réflexion : « je m’inscris dans la durée, je sais que je vais pouvoir construire parce que j’ai un vrai projet d’entreprise […] ».

 

Les conseils d’un (Plus que) PRO à un futur franchisé

Sollicité sur ce qu’il dirait à un candidat à la franchise qui hésite à se lancer, Carol se positionne avec clarté. Dans son discours transparaît la sérénité inhérente aux porteurs de projets bien préparés :

« Si [le candidat] est sûr de lui, il peut être sûr du concept et sûr des équipes. Il ne va pas être dans la sur-promesse, et ça c’est quand même un gage de sécurité. »

Sur l’aspect financier également, le nouveau franchisé Plus que PRO ne laisse planer aucune ambiguïté, : « Il y a rarement autant de projets avec un financement aussi accessible. C’est aussi cela qui est important : on a des résultats attendus sans surinvestissement, sans se mettre en situation de risque. »

Le concept Plus que PRO, ce sont les adhérents et les franchisés qui en parlent le mieux : efficace, rentable, rigoureux, pertinent … Les qualificatifs ne manquent pas.

Comme Carol, ils sont déjà 15 à s’épanouir dans le réseau des Meilleures Entreprises de France. Prêt(e) à être le / la 16ème ?